Raideur des doigts

Définition

Il s’agit d’une perte de mobilité des doigts apparaissant progressivement. Elle peut toucher l’ensemble des articulations des doigts mais est plus invalidante quand elle touche la métacarpo-phalangienne (MCP) et l’interphalangienne proximale (IPP) qui sont les 2 articulations essentielles pour l’enroulement du doigt. 

Symptômes et causes

La raideur peut s’expliquer par un problème articulaire (ligaments , capsule articulaire, arthrose ) ou tendineux (extenseur et / ou fléchisseur). Dans la majorité des cas, la raideur est post traumatique (fracture, entorse, luxation, plaie) . Le doigt peut être raide en extension (impossibilité d’enrouler le doigt) ou en flexion (impossibilité d’étendre le doigt).

 

Comment faire le diagnostic?

Le diagnostic est clinique. Il est nécessaire d’apprécier l’état de l’articulation concernée par une radiographie, ce qui déterminera les possibilités de traitement. 

Quel traitement?

Le traitement est dans un premier temps médical et préventif dans les situations à risque. Il s’agit de ne pas laisser la raideur s’installer en réalisant des séances de réeducation en associant parfois le port d’orthèses de posture. La survenue d’une raideur dans les suites d’un traumatisme qu’elle que soit son origine est trop souvent lié à une immobilisation trop longue et incorrecte. Il est donc indispensable de mobiliser précocement les articulations et de limiter l’immobilisation quand cela est possible. Le traitement nécessite une prise en charge multidisciplinaire qui va associer le chirurgien, le médecin rééducateur, le kinésithérapeute orthésiste et l’ergothérapeute. Bien entrepris et mis en place précocement, ce traitement permet d’éviter la chirurgie dans la majorité des cas. 

En cas d’échec après au moins 6 mois de traitement bien conduit, un traitement chirurgical peut être discuté qui consiste à libérer l’articulation concernée pour redonner de la mobilité (téno arthrolyse).

Les suites opératoires

La réeducation est débutée précocément . L’adhésion du patient au traitement prescrit est indispensable pour optimiser le résultat de la chirurgie. Il peut être nécessaire de porter des orthèses sur mesure en complément. La réeducation peut durer 6 mois

Les complications

Les complications générales sont celles de toute intervention: retard de cicatrisation, infection, hématome, algodystrophie.

La complication spécifique est la récidive de la raideur. Cette complication est fréquente.

Rendez-vous avec le Dr CHARRUAU surDoctolib